Encore plus de zero-days Microsoft Exchange exploités à l’état sauvage



Deux autres vulnérabilités zero-day trouvées dans différentes versions de Microsoft Exchange Server sont exploitées à l’état sauvage, a confirmé la société.

Selon les récentes directives client publiées par Microsoft pour les jours zéro signalés, une faille de falsification de demande côté serveur (SSRF) et une faille d’exécution de code à distance (RCE) ont été identifiées comme étant utilisées par les acteurs de la menace.



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *