Le développeur VLC prend au sérieux l’interdiction nationale



Le développeur derrière l’open source éditeur vidéo gratuit et joueur VLC a émis un avis légal à deux ministères indiens après que le Département des télécommunications (DoT) du pays a bloqué son site Web.

« Cela a été fait sans préavis, ni donné à VideoLAN la possibilité d’être entendu, ce qui est contraire aux règles de blocage de 2009 et à la loi établie par la Cour suprême dans l’affaire Shreya Singhal contre Union of India », a déclaré VideoLAN dans un communiqué. communiqué de presse (s’ouvre dans un nouvel onglet).



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *